Ton corps ce héros.


Ton corps a voulu, d'abord, être celui d'un homme, se confondre. Comme un garçon, tu avais les cheveux longs et tu portais le blouson de ton papa. Tu as voulu marcher comme un homme, faire pipi debout comme un homme, fumer comme un homme. T'as voulu être fort, viril, solide, agile. Avec le corps d'un homme tout semblait plus facile, plus fluide.

Ton corps, ensuite, a cherché à feindre le ravissement, à disparaitre, dans tous les sens du terme. Il a cherché à s'étioler, s'amenuiser, se restreindre, se limiter, s'envoler en fumée comme Kaiser Soze. Tes jambes brindilles allumettes, tes bras cure-dent, tes os saillants, ta mâchoire osseuse et tes hanches étroites comme celle d'un enfant.

Ton corps a fait un enfant: il s'est remplumé, rempli, rembourré. Il a accueilli un coussin de plume, un certain volume au creux de son utérus comme une armure, un moyen de se protéger des agressions extérieures. Ton corps a été l'hôte d'un autre. Ton corps a aimé offrir le gite et le couvert, servir à quelque chose d'autre qu'à plaire.

Ton corps parfois aime faire semblant d'avoir atteint l'épanouissement. Tu connais les codes, les outils, les signes. Ton corps alors se pare de paillettes dorées, de vernis rouge corail, de talons aiguilles et de string léopard. Ton corps se galbe de crème fouettée hydratante à souhait. Ton corps se dore. Ton corps est alors en apparence celui d'une femme sexy, vitrine ouverte, attirail de fête. Cuir, dentelle et plumes.

Ton corps, ta marionnette.


Une fois, une fois, furtive, tu as pris le temps d'écrire l'histoire de ton corps.

Une fois, une fois, furtive, tu lui as dit merci d'avoir subi tes folies et tes contraintes, de s'être plié à tes désirs.

Ton corps, ce héros.


Quand est-ce que, pour la dernière fois, tu lui as dit merci?


Fanny

ta romancière chamane, nomade, sauvage.

ta sage plume.

Qui aime soigner son corps et le tien en leur racontant des histoires douces comme une mousse piquante, acides comme un nuage de lait.


PS: J'ai reçu aujourd'hui un message d'un femme merveilleuse, une soeur de plume dont je n'avais plus de nouvelle depuis des lustres. Elle m'a dit: je fuis tes posts parce que, quand je les lis, je me vois en face et ça pique". Elle m'a dit aussi que j'étais aujourd'hui la seule et unique personne en mesure de l'aider à soigner son corps, son enveloppe et sa plume. Alors merci à toi qui, comme elle peut-être, souffre parfois en me lisant tout en sachant que ça te guérit.

PPS: L'intégrale mon équipe de foot littéraire ferme définitivement ses portes le 11.11.22 à 11H heure de France. En ce moment, tu peux y entrer pour 1111 euros. On est déjà trois à bien jouer, à soigner nos corps et à matérialiser nos nouvelles identités. Tu peux aussi bénéficier du programme entier de l'Intégrale+ 2 coachings de 2H= 2222euros. Envoie-moi un mail, on voit si je suis la bonne personne pour t'accompagner.

16 vues0 commentaire