Ma réponse à mes haters...

Chère romancière " badasse et chamane",


( d'emblée je me permets de vous signaler que votre signature comporte plusieurs fautes: c'est "bad ass" et "shaman". Pour qui vous prenez vous de créer ainsi des néologismes à tour de bras?)


J'ai lu les premières pages de l'un de vos livres. J'avais été interloqué par vos campagnes publicitaires provocatrices et arrogantes. Il fallait que j'en ai le cœur net.


Et... quelle déception.

D'abord, votre roman est criblé de fautes d'orthographe. J'ai pu en dénombrer au moins 3 sur l'ensemble de ce que j'ai lu et laissez-moi vous dire que c'est scandaleux.


Surtout que vous avez enseigné le Français au lycée pendant 15 ans et que franchement vous vous devez d'être irréprochable.


Écrivez moins vous écrirez mieux.


Enfin, je comprends mieux pourquoi les élèves sont d'un niveau si bas aujourd'hui s'ils ont été formés par des enseignants laxistes dans votre genre.


Les élèves ne sont pas là pour apprendre en s'amusant ni pour voir la littérature comme une fête! c'est un sacerdoce.


Vous ne leur rendez pas service en leur apprenant à jouer avec la langue, à inventer leur propre style et à réaliser leurs désirs grâce à leur plume.


Ensuite, je vous signale que l'écriture n'est pas un jeu, que publier un livre c'est du sérieux. Un peu de tenue, que diable.


C'est réservé à une élite.


Il faut souffrir, beaucoup, longtemps, remettre vingt fois son ouvrage, demander la permission, faire beaucoup d'efforts, transpirer pour mériter d'entrer dans le cercle très très très privé et très exigeant des hommes et femmes de lettres.


Cessez donc de véhiculer de fausses idées sur la littérature et de polluer nos bibliothèques de vos ouvrages brouillons.


À vous entendre, chacun devrait prendre sa plume et apprendre. Chacun serait capable d'atteindre le succès littéraire s'il en a envie. Chacun pourrait transmettre son message et publier son ouvrage.

Ça suffit.


Il faut MÉRITER ET ÊTRE VALIDÉ PAR UNE AUTORITÉ.


Sachez aussi qu'il est impossible de gagner sa vie confortablement avec sa plume. C'est interdit.


Il faut être pauvre et désintéressé pour écrire des livres de qualité.


C'est l'apanage de quelques rares génies peut être mais dont vous ne pouvez pas faire partie.


Cessez également de nous mettre les photos de vos fesses sous le nez, nous aimons la discrétion et la retenue dans notre univers littéraire.


L'argent, le jeu, le sexe et la littérature ne font pas bon ménage.


Avec emphase, snobisme et d'un ton courroucé,


Anonyme.

( pas question que je me mouille en affichant mon identité)


PS: Voilà ce qu’à peu près, mon cher, vous m’auriez dit

Si vous aviez un peu de lettres et d’esprit

Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres,

Vous n’en eûtes jamais un atome, et de lettres

Vous n’avez que les trois qui forment le mot : sot !

Eussiez-vous eu, d’ailleurs, l’invention qu’il faut

Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,

me servir toutes ces folles plaisanteries,

Que vous n’en eussiez pas articulé le quart

De la moitié du commencement d’une, car

Je me les sers moi-même, avec assez de verve,

Mais je ne permets pas qu’un autre me les serve.


PPS:


Si toi aussi tu as envie de tourner tes haters en ridicule, de réinventer les codes du livre, de kiffer grave en écrivant des histoires et de gagner de l'argent avec ton roman... même s'il n'est pas parfait.


Si toi aussi tu penses qu'un livre est un objet vivant, moderne, évolutif, modifiable même après sa sortie, modelable, révolutionnable.


Si toi aussi tu aimes les néologismes, les formules inventives et les plumes libres.


Y'a L'Intégrale.

Mon équipe de foot littéraire.

16 jours pour libérer ton histoire et ta plume grâce à la lecture de 8 livres, aux 8 jeux de plume chamanique, aux 8 masterclasses puissantes.


Envoie moi 1 message par retour de mail pour candidater. (reste six places)


888 euros jusqu'au 28.10.22.

Ensuite 1111 euros.


17 vues0 commentaire