Ma biographie racontée par un journaliste, dans 10 ans.

( je te livre un texte que j'ai écrit lors d'un exercice avec ma mentore Olivia Victoria Sautereau)


Elle nous reçoit dans son salon, devant cette baie vitrée face au lac du Tanganyika, au loin on aperçoit les collines vertes et moussues. C'est la saison des pluies, des mangues et des maracujas.

Ce qui nous frappe tout de suite c'est cette sensation qui envahit. Celle de la connaitre depuis toujours. Elle est aussi magnétique qu'espiègle. Un mélange mystère.


La romancière chamane et badasse du Sahel a posé ses valises au Burundi.

Et quand on lui demande comment elle a choisi ce lieu pour batir sa maison, elle en parle comme d'une évidence.

- J'ai retrouvé mes racines. La boucle est bouclée.

Mise au monde dans le Gers en France, Fanny a fait ses premiers pas au Garden, quartier d'expats de Bujumbura.

Sa vie ensuite a été faite de sauts de cabri entre l'Afrique de L'Ouest, l'Océan Indien et les Caraïbes.


Griotte depuis l'enfance, elle a passé sa vie à raconter des histoires. À ses parents d'abord, puis à ses ami.e.s, ses élèves et enfin à ses lecteurs et aux spectateurs de ses films.


Fanny nous sert le thé à la façon dont seuls savent le faire les sénégalais et nous livre le moment où sa vie a basculé.

- à 28 ans, je me suis (re)mise à écrire et ensuite je ne me suis plus jamais arrêtée.


Son jeu de tarot nomade à la main, elle se remémore avec compassion de la période où elle a décidé de couper avec le schéma de ses parents.


- Je ne voulais plus appartenir à ce monde des coopérants, des expats, des blancs.


Lorsque j'ai quitté les lycées français pour embrasser ma carrière de romancière chamane, j'ai ressenti un profond soulagement.


Le premier jour du reste de sa vie. Ensuite, à l'entendre, tout a été simple, facile, fluide.

Les livres vendus partout dans le monde, les adaptations théâtre, ciné, les téléfilms dans lesquels elle a pris tellement de plaisir à jouer:


- Quel luxe de pouvoir incarner mes propres personnages et d'entrer dans la peau de ceux de mes ami.e.s!

S'ècrit elle avec un enthousiasme communicatif.


- Votre meilleur souvenir? Ose je lui demander.


- Le jour du stade de foot, sans hésiter. Rempli de mes lecteurs d'âme, des auteurs eux aussi. Mon père, ma soeur, ma mère, mes enfants et mon amant au premier rang. Le débat animé que nous avons cocrée autour des questions de libération sexuelle, karmique. Autour de nos désirs. Autour de nos identités. Choisies et non pas subies. Enfin je me suis sentie à ma juste place, dans l'arêne, au milieu de mes semblables.


On s'étonne qu'elle ait l'air si accessible. Elle explique que sa force c'est son amant et les enfants de sa vie, ses ami.e.s de toutes les couleurs, les confessions et les origines.


- oh oui je voulais réussir. Mais pas à n'importe quel prix. Je voulais matérialiser mon rêve tout en prenant soin de ma santé physique, mentale et des personnes que j'aime.


Le thé est fini, elle nous prend dans ses bras pour nous remercier d'être venus.


Devant la porte de sa maison, on remarque une moto rutilante.

Étrange, il nous semblait que Fanny Campan était mal voyante.


Lorsqu'on la questionne à ce sujet, elle sourit.


- C'est la moto de ma vie. Ce que j'aime le plus au monde, c'est embarquer mon fils. On roule des heures sur la latérite, la terre rouge cuivre, nos boucles volent.

- Mais comment vous a-t-il été possible de conduire? Je souffle.

- Tout est possible quand on danse avec l'invisible, chuchote-t-elle en un clin d'œil.


Fanny.


La romancière blanche d'Afrique.

Celle qui danse entre fiction et réalité, visible et invisible, ombre et lumière, désirs et vices.


Si tu as aimé mon exercice, joue le jeu toi aussi et mets-toi dans la peau de la version de toi dans 10 ans quand tu auras TOUT réussi et surtout, partage-moi ton texte s'il te plait!


Si tu ne dois acheter qu'UN seul de mes livres ce soir, c'est celui-ci!

La pièce de théâtre inédite inspirée de mes meilleurs copains d'enfance que je viens de sortir des tiroirs: "Ni oui, Ninon". (couverture Agathe Ricart)



Les copains d'abord.


3 amis d'enfance: un roux, un brun, un blond.

Un seul point commun: leur meilleure amie, Ninon, qu'on enterre aujourd'hui.


L'occasion de se remémorer les bons souvenirs, de découvrir ce que chacun est devenu, de se retrouver.

L'occasion aussi que chacun révèle ses petits secrets et qu'on règle les comptes une bonne fois pour toutes.


Un huis-clos théâtral plein de rebondissements où chacun se dévoile... sous un jour qu'on ne lui connaissait pas!

Un drame, où on passe d'une page à l'autre, du rire aux larmes.

A lire et surtout à jouer sans attendre.


Pour te l'offrir en ebook ou en broché, c'est par-là!

Amazon.fr - Ni oui, Ninon.: ( trois amis et un enterrement) - Campan, Fanny, Ricart, Agathe - Livres


Et surtout, célèbre avec moi quand tu as dit ouiiiiii que je puisse te remercier!


Pour avoir accès à mes masterclasses gratuites sur le métier d'auteur: comment écrire ton roman en 3 mois, attirer tes lecteurs d'âmes et vendre, rejoins le groupes des Plumes Abondantes:

Les Plumes Abondantes | Facebook


Je ne prends plus de client.e.s de plume jusqu'à fin novembre, j'en ai déjà deux avec qui j'adore travailler! Si tu as envie de réserver ta place à l'avance pour mon prochain créneau, voici mon nouveau formulaire de candidature:

Abracadabra de Plume ( candidature) - Google Forms




28 vues0 commentaire