La voix de mon âme


Confidences.


J'ai toujours aimé écrire.


" Je serai Molière sinon rien". Disais je.


Mon premier roman, à 30 ans, est parti d'un malentendu.


J'ai mis par écrit les idées qui me venaient en sortant d'une séance d'hypnose corsée.

Et puis je me suis laissée emporter par ma plume.


Cest alors qu'est apparu ce plaisir de me mettre dans la peau de mes personnages pour mieux les entendre me dicter leurs désirs.


Comme au théâtre justement.


Je m'y suis perdue, dans cette histoire.

À force d'écrire sans respecter mon corps, j'ai fini à l'hopital, à mi parcours.


À la fin de l'écriture de la première partie de ce roman.


On m'a dit que j'avais fait une bouffée délirante. Faut dire que ma vie était sens dessus dessous à l'époque.


J'ai écrit la suite de ce roman sous médicaments. Sous anxio, antidès et somnifère.


Vite vite, ce premier livre est sorti.

Je ne savais pas si cétait un roman ou une autobiographie. J'ai payé une maison d'édition participative pour accoucher sap sap comme on dit à Ouaga.


Je ne savais pas si ce premier roman racontait mes névroses, mon enfance, mes fantasmes.


J'avais juste besoin que les gens que j'aime lisent ce livre. Pour me connaitre en profondeur.


Et surtout, j'entendais cette Voix.


La voix de mon artiste intérieur.

La voix de mon âme.

Celle qui me dicte quoi noter quand je l'invite.


La voix de ma muse, j'en suis tombée amoureuse.


Et depuis, je l'apprivoise.


Elle est revenue, la Voix.


Puissante. Authentique


Lorsque j'ai transformé La Belle Histoire en Poupées Ashantis.


Elle a vieilli un peu et à la fois, elle est toujours aussi sexy, la voix de mon âme.


Et toi, as tu déjà entendu la tienne?


Fanny


PS: si tu as envie de la connaitre ta voix à toi, je peux t apprendre.


PS: j ecris des histoires qui créent des transformations dans ta vie sexuelle tout particulièrement. À découvrir la page Plume.

4 vues0 commentaire