Attention! Si tu continues comme ça, tu vas devenir la Nabila de la littérature. (#watchme)


La semaine dernière, j'ai reçu une menace. Une menace gentille et pleine de sous-entendus pseudo-bienveillants:


"Ouh lala, il ne faudrait pas que, sur un malentendu, tu deviennes la Nabila de la littérature!"


dixit une romancière éditrice coach de plume que je respecte profondément par ailleurs.


Sauf que...ensuite, j'ai réfléchi et je me suis dit que finalement, si, je pouvais, j'aimerai bien, moi, être la Nabila de la littérature, justement.


La preuve en mots.


Attention si tu continues à faire de la trop bonne pub', tu vas finir par nous donner envie d'acheter et de lire tes livres et le risque c'est qu'on pourrait ne pas les aimer et donc se sentir déçus.


( et tu pourrais les aimer aussi, hein, qui sait?)

Attention si tu continues à être sexy choco, sensuelle et magnétique sur tes photos, tu pourrais laisser penser qu'écrire rend beau et épanoui alors que les auteurs sont censés être intelligents, pas sexy.


Attention, si tu continues à assumer ta posture, ta plume et tes livres, tu pourrais nous faire croire que n'importe qui peut devenir auteur et alors que deviendrons-nous, nous les romancier.e.s qui aimons nous sentir différents, hors normes, au-dessus des autres.


Nous, qui formons une élite et qui sommes bien planqués sur notre petit rocher.?


Attention, à faire trop de bruit, on pourrait t'entendre! On pourrait avoir envie de monter le volume de la radio, de la télé, de la webcam pour savoir ce que tu as à raconter. On pourrait avoir envie de t'interviewer, de te faire passer à la télé, d'écrire des articles sur toi dans les journaux.


Attention, à trop parler de ce qui te met mal à l'aise dans la relation entre la France et l'Afrique, tu pourrais nous obliger à voir notre vérité en face, à prendre conscience de nos choix et à agir différemment.


Attention, à trop parler d'argent et de littérature, tu pourrais nous faire croire qu'il suffit de travailler, d'apprendre et de faire appel aux bonnes personnes pour créer un salaire confortable avec nos histoires. Et alors, nous n'aurions plus de prétexte pour ne pas essayer.


Attention, à ne pas écouter les peurs et les limites des autres, tu pourrais bien tracer ta route et te créer ta vie rêvée.


Attention, à être si créative et si inspirante, tu pourrais bien finir comme Nabila; riche, célèbre, belle, maligne ( méfie-toi des femmes qui jouent les superficielles).


On pourrait même connaitre tes punchlines par cœur:


" Je ne suis pas le genre de romancière que tu fais cocue avec le premier Marc Lévy venu"

" Mes livres ne sont pas tes coups d'un soir."

" Fais-en une excuse ou fais-en ton histoire"

"La romancière chamane et badasse du Sahel dont les livres t'affolent, te troublent, t'indisposent et finalement... te plaisent."

" Allo? tu gagnes ta vie avec tes livres et t'as pas honte?"

" Allo? T'es romancier et t'es pas pauvre, moche, homosexuel et diabétique?"


Avec tout mon amour, mon audace et ma plume,


Fanny

La Nabila de la littérature (et fière de l'être.)


PS: Si toi aussi tu as envie d'incarner une romancière décomplexée, épanouie, de publier tes histoires et de gagner ta vie.

Si toi aussi tu es prêt.e comme moi à embrasser le succès et la fortune, les critiques élogieuses et ridicules.

Si toi non plus tu ne juges pas un livre sur sa couverture.

Si toi aussi tu désires créer un empire littéraire moderne avec TES PROPRES CODES!

Viens réécrire les règles du livre dans mon équipe de foot littéraire.

Envoie ta candidature en réponse à ce mail, l'entrée est à 1111 euros, il reste 6 places.


37 vues0 commentaire